Par JCB

Déchu de la présidence sud africaine en février dernier, l’ex président Jacob Zuma devra désormais répondre devant la justice, des crimes économiques qui lui sont reprochés.  Il va comparaitre pour la première le 06 avril prochain par devant la Haute Cour de Justice de Durban

L’ancien président Jacob Zuma a été convoqué à comparaitre le vendredi 06 Avril prochain devant la justice pour répondre dans le care d’une affaire de corruption qui date d’une dizaine d’années selon une source judicaire. Impliqué dans une multitude de scandales de corruption, Jacob Zuma doit faire sa toute première comparution le 06 avril devant la Haute cour de Durban, dans la province du KwaZulu Natal (nord-est) pour une affaire d’armement remontant à 2009.

Cette information a été confirmée par une source policière selon laquelle  la convocation de comparution a été bien transmise à l’ancien président. « Nous pouvons confirmer que les convocations ont été envoyées à l’ancien président (…) une audience est prévue le 6 avril », a déclaré à un porte-parole de l’unité de la police chargée de l’enquête
l’ancien président sud africain Jacob Zuma est soupçonné de corruption pour avoir accepté des dessous-de-table  lors d’un accord en 2009 avec la société française d’armement et d’électronique Thales, de plus de 4 milliards d’euros afin de faciliter l’obtention d’une partie du marché notamment Thales a remporté la partie du contrat relatif à l’équipement de navires militaires.

Il faut rappeler que Jacob Zuma ne sera pas le seul poursuivi dans cette affaire. La Société française Thales aussi est poursuivie dans la même affaire. Contraint par son parti  ANC à démissionner le 14 février dernier après une forte pression de l’opposition, cette première comparution de l’ancien homme fort de l’Afrique du sud, risque d’être celle qui va ouvrir la boite à pandore et la descente aux enfers   pour Jacob Zuma. Car près de 80 chefs d’accusations pèsent contre lui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here