Spread the love

Du 28 au 29 avril 2021 dernier s’est tenue par visioconférence, la 7ème conférence des jeunes parlementaires  de l’Union Interparlementaire (UIP). Conférence à laquelle plusieurs jeunes parlementaires togolais ont participé dont le jeune honorable ALASSANI Nakpale, élu du parti Union  pour la République ( UNIR).

En effet, placée sous le thème « Reprise post-COVID-19 : une approche adaptée aux besoins des jeunes », l’Assemblée nationale togolaise était représentée à cette importante conférence par les jeunes députés à savoir ALASSANI Nakpale, Améganvi Kodjo, 3ème questeur,  Nomagnon Akossiwa Gnonoufia, sous la supervision de l’honorable Yaovi Attigbé Ihou, président de la commission de défense et de la sécurité. Septième du genre, cette session avait comme objectif principal de regrouper les jeunes parlementaires du monde, pour des discussions intergénérationnelles sur la problématique des jeunes dans le monde. Les travaux de cette conférence ont été ouverts par Duarte Pacheco, président de l’UIP et M. Melvin Bouva, député du Suriname et président du Conseil du Forum des jeunes parlementaires de l’UIP. Il a été question de trouver les stratégies d’actions parlementaires devant permettre la promotion de la représentation des jeunes au sein des parlements. Par ailleurs, il était également question au cours de cette conférence de réfléchir sur les bonnes pratiques en matière d’enseignement supérieur et universitaires pour favoriser l’emploi des jeunes, au cours de la période post-COVID-19 et sur la protection et l’amélioration des soins de santé destinés aux jeunes pendant et après Covid19.

Au cours des travaux, la représentation nationale du Togo s’est faite particulièrement remarquée lors des débats à travers les pertinentes interventions de ses représentants en occurrence, le jeune honorable, ALASSANI Nakpale qui a eu à présenter les efforts du Togo en matière de promotion de la Jeunesse ainsi qu’en matière de la santé publique. Il a mis l’accent sur l’accroit de 25% des marchés publics aux jeunes entrepreneurs, la nomination des jeunes à des postes importants, la construction et le renforcement du système sanitaire avec le renforcement du plateau technique, l’identification biométrique pour faciliter l’octroi des filets sociaux… L’honorable, Yaovi Attigbé Ihou, qui a supervisé les travaux des jeunes parlementaires togolais au cours de ces deux jours, s’est félicité de la qualité des interventions des jeunes parlementaires togolais au cours de cette conférence.

À l’issue des travaux, plusieurs recommandations ont été formulées pour guider l’action des parlements respectifs. Parmi ces recommandations, on note entre autre, la réduction de l’âge d’accès et la fixation des quotas pour la participation des jeunes aux institutions gouvernementales, la mise à disposition d’au moins 6 % des budgets nationaux pour les besoins des jeunes, la diminution des coûts de l’apprentissage numérique pour les jeunes et la promotion des initiatives des jeunes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here