Le partenariat entre le Togo et l’Union européenne (UE) se renforce avec la conclusion de deux nouvelles conventions de financement. D’un montant global de 55 millions d’euros, cet accord de financement a été signé à Lomé ce vendredi 28 octobre 2022 par Madame Sandra Ablamba Johnson, ministre, Secrétaire générale de la Présidence de la République et Monsieur Joaquin Tasso Villalonga, chef de la Délégation de l’Union européenne.

En effet, la première, d’un montant de 30 millions d’euros sous forme de don, est consacrée à la mise en œuvre du Programme d’appui à la lutte contre le changement climatique, la protection de la biodiversité et l’agroécologie (PALCC+). La seconde convention de financement d’un montant de 25 millions d’euros dont 10 millions au titre de don et 15 millions d’euros sous forme de prêt concessionnel, porte sur le Programme de renforcement des services publics locaux (PRSPL). La cérémonie a été présidée au nom du Président de la République, par le ministre d’Etat, Payadowa Boukpéssi, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement du territoire.

Le ministre d’Etat a souligné l’importance que revêtent ces deux programmes dont la mise en œuvre permettra d’améliorer significativement les conditions de vies des populations surtout vulnérables. « La signature des deux conventions de financement vient à point nommé, au moment où le gouvernement met en œuvre la Feuille de route gouvernementale Togo 2025 avec pour vision de faire du Togo, un pays en paix et une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable. C’est le lieu de rendre un vibrant hommage au Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé, pour sa vision éclairée et son leadership sans précédent dans le pilotage des actions de développement du pays » a-t-il précisé. Il a saisi l’occasion pour renouveler la gratitude du gouvernement togolais à l’Union européenne pour le processus de formulation du nouveau programme d’appui budgétaire et son accompagnement dans la réalisation des projets prioritaires. De son côté, le chef de la Délégation de l’Union européenne, a estimé que ces conventions témoignent de l’engagement de son institution à appuyer le Togo dans les secteurs de la décentralisation et de l’environnement. « L’UE sera solidaire au Togo pour relever les défis communs du climat ainsi que ceux qui sont propres aux sociétés en plein essor économique, social et politique » a conclu Monsieur Joaquin Tasso Villalonga.

La première convention relative à la protection de l’environnement va contribuer à une meilleure gestion des aires protégées de Fazao-Malfakassa, d’Abdoulaye et de Togodo-Mono ainsi qu’au renforcement de la résilience des populations riveraines face aux effets du changement climatique. Dans cette dynamique, il est prévu la construction de 11 postes de surveillance dans ces aires protégées, la réhabilitation de 150 kilomètres de pistes rurales et la construction de 120 kilomètres de pistes rurales y compris les ouvrages de franchissement. L’idée est de faire de ces zones, des sites d’attraction touristique et des pôles de développement socio-économiques. Des formations sont également prévues pour plus de 300 charbonniers et la vulgarisation de plus de 60 000 équipements locaux de cuisson propres efficaces et standardisés. La seconde convention va contribuer au renforcement des capacités des collectivités territoriales des chefs-lieux des régions du pays en vue d’une meilleure gestion des déchets solides et liquides. Elle permettra, par ailleurs, l’extension des capacités du Centre d’enfouissement technique (CET) d’Aképé.

Il convient de rappeler que ces signatures conjointes qui ont lieu dans le cadre de l’édition 2022 de la semaine européenne de la diplomatie climatique au Togo, sont les prémisses du Document conjoint de programmation (DCP) 2021-2027 définissant le cadre des interventions de l’UE en appui aux efforts du gouvernement togolais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here