Spread the love

La coopérative Espoir de Dzolo dans la préfecture de l’Avé, a reçu ce samedi 20 novembre 2021, la visite de Mme le Premier Ministre, Victoire Tomégah-Dogbé. Elle est allée encourager ces jeunes pépites spécialisées dans la production de l’ananas bio exporté dans le monde entie

Cette coopérative a reçu l’accompagnement technique et financier du gouvernement à travers le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ). La réussite des activités de production d’ananas bio est une fierté pour le gouvernement qui témoigne de l’efficacité des mécanismes d’accompagnement des différentes initiatives économiques des jeunes. “Les activités de cette opération apportent beaucoup de choses à la localité. Il y a un magasin qui profite à tout le village, l’électrification du lycée grâce à la coopérative qui a également installé des points d’eau potable et ça aide beaucoup le village.”, a confié le notable porte-parole du village.

En termes d’emplois, la coopérative a déjà créé 150 emplois directs et 500 emplois temporaires. “Nous sommes producteurs d’ananas bio. Dans le temps on était éparpillé avec de petits champs individuels. Grâce au FAIEJ qui nous a donné une formation adéquate et un financement de 40 millions de FCFA, nous avons réussi dans la production. Aujourd’hui, nous sommes certifiés et notre ananas bio va en Italie, en Suisse, en France. Actuellement, la coopérative produit 32.500 tonnes d’ananas bio.”, a dit Amedo Kossi Augustin, Président de la commission de gestion de la coopérative.

Le FAIEJ a misé sur l’approche coopérative pour structurer les jeunes en minimisant le risque crédit tout en créant d’énormes emplois. “Nous ne créons pas de coopérative, nous structurons des coopératives. Les jeunes bénéficient de la formation qui permet aux jeunes de dérouler leurs activités. C’est de l’ananas qui part partout et ça permet une valeur ajoutée très élevée. C’est une fierté pour le Togo d’accompagner ces jeunes qui sont les pépites de la nation togolaise. Le FAIEJ se trouve honoré que les plus hautes autorités nous donne cette mission de faire de nos jeunes, des pépites.” a expliqué Mme Sahouda Gbadamassi-Mivédor, Directrice générale du FAIEJ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here