Spread the love

Après le lancement du projet BIORISKS, les 6 et 7 octobre 2020, CORAF une association internationale à but non lucratif qui travaille à l’amélioration de la prospérité, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest et du centre, organise demain mardi 20 octobre 2020, une conférence virtuelle, sur la gestion des risques biologiques.

En effet cette rencontre d’une journée initiée par CORAF est un événement en ligne ayant  pour objectif de discuter de la meilleure façon de gérer les risques biologiques en Afrique de l’Ouest et du Centre. Sont attendus à ce webinaire, près de 23 Directeurs Généraux des Systèmes Nationaux de Recherche Agricole (SNRA) ou leurs représentants. Il s’agira spécifiquement d’échanger sur la manière de mieux gérer les ravageurs et les maladies des plantes en Afrique de l’Ouest et du Centre. Car il n’est pas un secret pour personne que les chocs liés au changements climatiques notamment les sécheresses prolongées et les inondations devenues de plus en plus fréquents, entraînant de nouveaux ravageurs et maladies, y compris la chenille légionnaire d’automne (CLA), avec des effets dévastateurs sur la production agricole, principalement le maïs. Cette conférence virtuelle fait en effet partie d’une série d’activités d’engagement en ligne de CORAF, démarrée depuis le 12 Août dernier, avec les dirigeants des SNRA d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Ainsi, selon le Directeur de la Recherche et de l’Innovation au CORAF, Pr Abdulai Jalloh, « Il y a des efforts croissants pour comprendre comment le changement climatique exacerbe les risques biologiques. Ceci faciliterait une meilleure gestion et la coordination et l’harmonisation des activités pour éviter les doubles emplois », explique-t-il avant d’ajouter que « Les NARS sont des acteurs essentiels de la recherche et du développement ainsi que de la gestion des bio-risques ». Aux termes de ce webinaire d’une journée, les Directeurs Généraux des SNRA seront informés et sensibilisés sur les efforts du Secrétariat Exécutif du CORAF dans la gestion des risques biologiques, une vision commune sur la façon de traiter les enjeux des risques biologiques sera développée et enfin, les voies et moyens pour impliquer d’autres acteurs sont définis.

Il convient de rappelleront que CORAF est actuellement impliqué dans une série d’initiatives régionales et internationales conçues pour mieux gérer les risques biologiques. Cela comprend le travail au sein d’un groupe de travail mondial, la collaboration avec la FAO dans le cadre du Projet PAIRED et la mise en œuvre d’un nouveau projet financé par l’Union Européenne.