Spread the love

Dans le cadre de la tenue prochaine de la 3ème édition eu Mois de la diaspora africaine constructive, une délégation du comité d’organisation conduite par l’ambassadeur Moïse Kérékou, est arrivée à Dubaï pour les préparatifs de la tenue de cette troisième édition.

En effet, dans un contexte particulièrement marqué par la pandémie du coronavirus, l’acte 3 du mois de la diaspora africaine constructive, placée cette année sous le thème : « Amélioration du Partenariat Public-Privé en Afrique pour le financement des projets de développement», se tiendra en mode virtuelle. Il s’agit à travers cette vise de présenter les opportunités d’investissements en Afrique, construire des partenariats dignes de confiance entre des hommes d’affaires africains et des investisseurs étrangers, notamment ceux de cette partie du monde. Également d’explorer les défis et opportunités du commerce en Afrique à l’heure où de nombreuses entreprises voient dans ce continent, une nouvelle terre d’investissement. Selon Moise Kérékou, ancien ambassadeur du Benin en Turquie, au sortir de sa première réunion préparatoire, « les Émirats se positionnent comme une véritable porte d’entrée vers l’Afrique et il faut travailler à renforcer cela, pour que le continent africain puisse en bénéficier »

De son côté Kovi Akoété Adanbounou, président, de la Société africaine d’investissements et de gestion d’entreprises (SAIGE), partenaire officiel du mois de la diaspora africaine constructive, qui a une branche à Dubaï depuis quelques mois, « les Émirats arabes unis font partie des pays qui restent aujourd’hui pour l’Afrique un potentiel modèle de développement. » Car point n’est besoin de rappeler qu’en 2018, les exportations et réexportations hors pétrole des Émirats vers l’Afrique, ont atteint près de 18 milliards d’euros. Une grande partie de ces produits étant pris en charge par Dubai Port World qui opère dans sept pays africains. Le continent représente 10% du chiffre d’affaires mondial du géant portuaire, une part qui augmente.

Il convient de rappeler qu’au menu du programme de l’acte 3 du Mois de la diaspora africaine constructive, il est prévu la présentation de Saige en général et Saige-Dubaï, notamment sa mission de facilitation des investissements en Afrique ; la présentation de sa plateforme digitale de financement (Fonds d’investissement et de solidarité de la diaspora africaine) ; une conférence-débat sur le thème retenu et une spéciale rencontre B to B entre les partenaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here