Spread the love

Le mot bilan reprend son droit de cité. Bilan, obligation de résultats, c’est ce qui va caractériser le travail du gouvernement actuel. Devant les caméras, les membres de la nouvelle équipe gouvernementale ont pris des engagements écrits de travailler d’arrache-pied pour atteindre les objectifs fixés par la nouvelle feuille de route stratégique pour les cinq prochaines années.

En effet, la scène a l’air un peu surréaliste mais elle est réelle pourtant, et traduit la volonté du président de la République et du nouveau premier ministre de gouverner autrement. Gouverner autrement en mettant au cœur de la gouvernance, la responsabilité, le travail, l’efficacité, le compte rendu. Cela s’appelle la gestion axée sur les résultats. Elle parait nécessaire au regard du nombre de défis importants à relever : transformer l’économie togolaise tout en garantissant un partage de la prospérité au bénéfice des populations n’est pas un moindre défi. Mais c’est cette voie sur laquelle s’est engagé le Togo en s’appuyant sur les atouts des nombreuses réformes opérées ces dernières années.

Engagé depuis lors dans des réformes hardies afin d’améliorer sans cesse son taux de croissance, le Togo dispose aujourd’hui d’une économie qui tient debout, malgré les sérieuses menaces de la pandémie du corona virus qui pèsent sur elle. Le présent séminaire a été l’occasion d’outiller avec l’appui des experts internationaux les membres du gouvernement pour réaliser les ambitions du Président de la République à travers la nouvelle feuille de route et le Plan National de Développement ajusté et révisé.

Après ce séminaire de deux jours, place au travail pour chaque ministre en fonction de la feuille de route qui lui a été confiée et don il a maitrisée les contours au cours du séminaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here