accord de financement

Face à d’énormes difficultés d’accès en eau potable, la ville de Kara située à 420 Kilomètre de la Capitale Lomé, seconde ville politique du Togo, peut pousser un ouf de soulagement. Un début de solution à ses diffécultés d’accès en eau potable vient de commencer avec la signature d’accord pour l’approvisionnement en eau potable de la ville et de ses environs ce jeudi 31 janvier entre Monsieur Nedhal ALOLAYAN, Directeur Adjoint du Fonds Koweitien et le ministre togolais Sani YAYA  de l’économie et des finances

En effet cet accord de prêt entre l’Etat du Togo et le Fonds Koweitien d’un montant de 12 millards de fcfa est destiné au projet  de renforcement  du système  d’Alimentation en Eau Potable (AEP) de la ville de Kara  et de ses environs. Outre la ville de Kara, les villes comme Kétao, Pagouda, Niamtougou et leurs environs seront aussi approvisionnées en eau potable à partir du barrage de la Kozah.

Il s’agit donc de la mobilisation des ressources en eau de la rivière Sara de Bafilo, la construction  d’une usine de traitement d’eau à Bafilo d’une capacité journalière de 10 000 m3 avec un laboratoire  d’analyse  d’eau, de la construction de deux châteaux d’eau d’une capacité de 5 000 m3 dans la périphérie sud de la ville de Kara alimentés à partir d’une conduite  d’eau longue de 10 km, de la pose d’un réseau additionnel de distribution d’eau dans la zone sud de la ville de Kara.

Rappelons que la durée de réalisation de projet de cinq (5)ans et aura comme impact le renforcement de la desserte en eau des villes de Bafilo, Kara, Kétao,  Pagouda et Niamtougou, la création de nouveaux emplois dans la zone du projet.  Ce projet s’inscrit également dans le droite ligne du mandat social du chef de l’Etat.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here