Spread the love

Le gouvernement du Togo a érigé au rang des priorités l’accès des populations aux soins de santé. Pour ce faire, l’Etat togolais ne lésine pas sur les moyens. Dans sa lutte contre le VIH/Sida, il a mis en place un Plan stratégique national de lutte contre le VIH et le Sida qui couvre la période 2016-2020 (PSN 2016-2020).

Mise en œuvre par le Conseil national de lutte contre le Sida et les Infections sexuellement transmissibles (CNLS/IST), il a permis de réduire de 45% le taux de décès lié au Sida. Le pays a consenti beaucoup d’efforts dans la lutte contre le VIH/Sida durant ces cinq (05) dernières années.

Grâce au PSN 2016-2020, la prévalence du VIH/Sida est stable. En 2018, elle était estimée à 2,2%. Quant aux infections, elles ont chuté de plus de 60% et le taux de décès a baissé de 45%. Quant au taux de transmission globale, il est resté autour de 17%. La mise en œuvre de ce plan a joué un grand rôle dans la prévention de la maladie.

Financé à hauteur de 89 milliards de francs CFA, il a permis d’offrir des services de préventions aux populations notamment les jeunes, les adolescents, les femmes, les militaires, les professionnels de sexe, les toxicomanes etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here