Fermé chaque année entre le 15 août et le 15 novembre pour permettre la reproduction des ressources halieutiques, le Lac Nangbéto renoue avec les activités de pêche. L’ouverture officielle de la pêche sur le lac pour la campagne 2019-2020 a eu lieu samedi 16 novembre 2019 dans la localité d’Atchinè dans le canton d’Akpare, préfecture de l’Ogou.

Avec une tendance à la hausse des captures passant en effet de 2700 tonnes de poissons lors de la campagne 2017-2018 à 2834 tonnes pour la campagne 2018- 2019, la pêche revêt une grande importance au Togo en ce qu’elle emploie plus de 22 000 acteurs, fournit environ 25.000 tonnes de poissons et contribue à 4,5% du PIB primaire. En effet, le poisson a une haute valeur nutritive et constitue un complément précieux dans les régimes alimentaires en vitamines et en sels minéraux essentiels. Il est un aliment essentiel, procurant de l’emploi et de l’argent à des millions de personnes dans le monde entier.

La cérémonie d’ouverture de la pêche sur le lac Mangbéto a  été présidée par le ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique M. Koutéra BATAKA qui, avant de remettre l’important matériels de pêche aux acteurs de la pêche du lac, a salué la population de cette localité pour la bonne organisation autour de cette activité et promos l’accompagnement technique du MIFA et de l’ICAT pour de meilleurs résultats. «  Les agents de MIFA et de l’ICAT viendront apporter main forte pour mieux les accompagner et pour plus de rendements et de revenus »  a-t-il Il a laissé entendre avant d’inviter la public à cultiver la paix, pour le développement durable du Togo. Ce matériel de pêche acquis avec l’appui du projet PASA a été mis à la disposition des acteurs pour cette nouvelle campagne 2019-2020, est composé notamment de Barques, Moteurs hors bords, gilets de sauvetages, bouées de sauvetages, nappes de filets, bobines de fils pour un montant de 51 630 836FCFA.

Il convient de rappeler que pour le moment le Togo malgré les multiples efforts aussi bien du gouvernement que des producteurs, a du mal pour satisfaire ses besoins en matière des produits de pêches. La majeure partie de ces besoins couverte par l’importation. C’est ce que le gouvernement tente de corriger en appuyant les acteurs de ce secteur régulièrement avec du matériel et des conseils techniques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here