Spread the love

Face à l’entêtement de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) de maintenir sa manifestation ce 1er Août malgré le fait qu’elle n’a pas une existence légale selon le ministère de l’administration territoriale, « Les Sentinelles du peuple » dans un communiqué rendu public ce vendredi 31 juillet, et dont copie est arrivée à notre rédaction, dénoncent les appels de certains individus aux jeunes à semer des troubles dans leurs différents quartiers.

Lire l’intégralité du Communiqué ci-dessous

Les Sentinelles du Peuple, dans un courrier réponse du Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, ont été informé de l’illégalité de la Dynamique Monseigneur Kpodzro qui appelle à des manifestations politiques dans le pays.

Bien que cette information soit parvenue aux responsables de ladite dynamique par voie de presse, on note que sur les réseaux sociaux, certains individus appellent à des manifestations illégales dans des ghettos, demandant aux jeunes de s’organiser dans leurs différents quartiers pour semer des troubles.

Nous voudrions ici, rappeler avec une grande attention, que les périodes des élections au Togo sont déjà passées, et que place est maintenant faite à la riposte contre la Covid-19, la réalisation du PND et le bien-être du Peuple Togolais. C’est pourquoi aucune trahison ou agression de nos populations, comme en 2017 ne sera tolérée quel que soit le rang de ses auteurs ou commanditaires.

Nous invitons le Gouvernement à prendre les dispositions sécuritaires et judiciaires nécessaires pour punir avec rigueur tous ceux qui s’adonneraient à ces actes de déstabilisation des institutions du pays, ou de troubles dans nos communautés.

Par ailleurs, nous lançons un appel patriotique à tous les groupes de veille citoyenne des Sentinelles du Peuple sur l’ensemble du territoire national, de rester éveillés aux côtés de nos populations et en collaboration avec les Forces de Sécurité et de Défense pour faire barrière à toute tentative de troubles à l’ordre public. Et à tous ceux qui seront arrêtés dans ces manifestations illégales annoncées, nous souhaitons vivement que la justice applique la déchéance de leurs droits civiques.

Il est temps que nous finissions définitivement avec les politiques de manipulation et de troubles pour nous consacrer au développement de notre pays. Notre avenir en dépend.

Fait à Lomé, le 31 juillet 2020
Le Secrétaire Général

Dr. Toubib B. BAMAZE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here