Spread the love

Le Mouvement pour la Justice Sociale a réuni ces sympathisants à Sokodé le Samedi 11 Janvier 2020 pour les entretenir sur des questions relatives à l’élection présidentielle du 22 février prochaine.

Avant de se plancher sur l’objectif de la rencontre qui porte sur « le pourquoi le choix du candidat AGBOYOME Kodjo pour les échéances électorales prochaines par Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, » les partisans du MJS ont observé une minute de silence en mémoire de ceux qui ont perdus leur vie dans le lutte pour la démocratie au Togo.

Le porte-parole du MJS,  M. NABOUDJA Bouraïma a, dans sa prise de parole interpellé ses collègues enseignants qui ne jouent pas leur rôle d’inculqueurs du savoir « un enseignant comme moi qui ne fait pas de la politique, qui n’est pas capable de dire la vérité à ses élèves, intellectuellement est un assassin parce qu’il ne contribue pas efficacement à former les génération présentes et futures » a-t-il martelé avant de revenir sur l’objet de la rencontre qui est le choix de Agbéyomé Kodjo comme candidat unique de l’opposition. Pour  M. NABOUDJA, le choix du président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) parmi une dizaine de candidats à savoir  David DOSSEY, NUBUKPO Kako, GAMESSOU …,  dépend outre de ses qualités d’hommes politique qui a travaillé avec le RPT mais aussi pour le fait qu’il ait des relations et dans les rangs du parti au pouvoir et dans ceux de l’opposition. « Même les expériences ont prouvé que seuls ceux qui ont travaillé avec le parti au pouvoir arrivent facilement à les renverser, regarder la Ghana, la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Gambie » a t-il rassuré

Cet appel du peuple du prélat qui interpelle tous ceux qui aspirent à un changement d’ère à s’aligner derrière son idée qui est d’avoir un seul candidat pour l’opposition s’est soldée par des contradictions sur les réseaux sociaux notamment whatsapp mais il invite les togolais à lui faire confiance pour ce choix.

Cette occasion a permis aux uns et aux autres d’apporter leur inquiétudes sur les moyens que dispose l’opposition pour préparer un seul candidat de taille contre la mouvance afin d’être sûre de remporter l’élection présidentielle au soir du 22 Février prochain car pour certains, allé aux élections demande un bon état financier ce qui pour eux permet a ceux qui dirigent la barque d’être toujours au contrôle même si ce n’est pas l’aspiration du peuple comme quoi <<un ventre creux n’a point d’oreille>>. A cette question, le mouvement lance un appel à l’endroit de ceux qui veulent vraiment le changement et savent être capable de soutenir financièrement le mouvement de bien vouloir le faire à travers le fond monseigneur KPODZRO

Les soucis liés à ces élections ont laissé place aux sourires et aux prises de photos de famille car ils sont convaincu qu’en formant un seul bloc derrière AGBEYOME Kodjo, l’alternance dont rêve le peuple Togolais depuis des années deviendra une réalité.

De notre correspondant, Jacques E.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here