Spread the love

Principal aliment entrant dans la consommation quotidienne des togolais, le gouvernement togolais dans sa stratégie d’autosuffisance alimentaire mise aussi bien sur la production en quantité qu’en qualité. 

En effet, face à prolifération de riz de qualité douteuse et avariée, l’Etat togolais dans sa politique rizicole n’a pas seulement mis l’accent sur la quantité. Il met aussi l’accent sur la qualité du riz à mettre à la disposition des consommateurs. Ainsi, des méthodes ont été adoptées pour la production d’un riz de qualité. Ces méthodes consistent à tremper le riz sous une pression de vapeur d’eau avant de le décortiquer. Il est ensuite séché et poli pour devenir du riz blanc ou brun étuvé qui conserve 80% des vitamines et minéraux. Ce riz étuvé est produit et commercialisé par une coopérative dénommée ‘’Les Femmes vaillantes d’Anié’’.

Il se vend sous le label « Riz de la coopérative Femmes vaillantes d’Anié ». Cette coopérative créée en 2007 à Anié par douze (12) femmes a triplé son rendement en quelques années. Aujourd’hui, sa production hebdomadaire avoisine 900 Kilogrammes. Grâce à ce projet soutenu par le PPAAO, les femmes disposent d’une étuveuse ; ce qui a renforcé le taux de production. Le projet leur a également permis d’être formées en technique de production de riz étuvé de qualité supérieure.

Malgré ces résultats encourageants, les efforts restent encore à faire pour hisser le Togo au rang des plus grands pays producteurs du riz au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here