Le Togo se prépare à aller aux élections locales le 30 juin prochain. Dans le décret fixant la caution pour être candidat à cette élection, le gouvernement a réduit de moitié la caution des femmes. Une manière d’encourager ces dernières à se présenter massivement à cette élection.

En effet, si la caution pour être candidat aux élections locales du 30 juin prochain au Togo est de 20 000 FCFA pour les hommes, elle est en revanche réduite de moitié pour les femmes, soit 10 000 FCFA. Il s’agit d’une forme de discrimination mais positive car point n’est besoin de rappeler que les femmes sont généralement rare sur les listes des partis pu regroupements de partis aux différentes élections au Togo.

Il s’agit d’une volonté du gouvernement togolais d’encourager les femmes à s’intéresser à la chose politique et d’apporter leurs pierre à l’édification de la nation togolaise. Cette décision de réduire de moitié la caution des femmes à l’élection locale n’est d’ailleurs pas la première du genre. La dernière en date des élections législatives du 20 décembre 2018. Mais, pour le cas des prochaines locales, il s’agit d’impliquer les femmes dans la gouvernance locale. Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé lors de son adresse sur l’état de la nation, a insisté sur la nécessité pour les jeunes et les femmes de s’intéresser aux activités politiques.

Il convient de rappeler que dans le cadre des locales du 30 juin prochain, il est prévu une révision des listes électorales de trois jours, du 16 au 18 mai prochain. La période de dépôt des dossiers de candidature est fixée du 16 au 28 mai et la campagne électorales, du 14 au 27 juin tandis que le vote par anticipation se tiendra 72 heures avant le jour du vote.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here