Spread the love

L’agriculture occupe une place importante au cœur de l’économie togolaise. Elle occupe plus de 70% de la population active.

En effet, prise seule, elle représentait en 2007, 40% du Produit intérieur brut (PIB) contre 18% pour le secteur industriel et 42 % pour le secteur des services. Bien que l’agriculture togolaise soit soumise à quelques difficultés, l’État continue d’investir dans le secteur afin de redynamiser davantage le secteur qui est tout de même porteur de richesses. Cette détermination est fort appréciée par les partenaires au développement qui ne cessent d’apporter leur soutien au secteur agricole.

L’agriculture togolaise a bénéficié du fonds Khalifa, un soutien qui s’est matérialisé par la signature de deux (02) accords de financements en faveur du Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risques (Mifa) dans la région centrale en début février 2020.

Le partenariat est subdivisé en deux (02) principaux accords. Le premier est un mémorandum d’entente de mise à disposition et de gestion d’un fonds de dix (10) milliards de francs CFA. Il a été signé entre le Mifa SA et l’African Garantee Fund. La seconde signature porte sur un accord de financement de deux (02) milliards de francs CFA.

Nous reviendrons dans notre prochaine livraison, sur  le fonds Khalifa et la modernisation de l’agriculture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here