Spread the love

La capitale togolaise Lomé abrite depuis ce lundi les travaux de la 55e session du Conseil International des Bois Tropicaux (CIBT). Travaux ouverts par le chef du gouvernement, Dr Selom Komi Klassou.

En ouvrant les travaux de cette importante assise de Lomé, le chef du gouvernement s’est honoré de ce que la capitale togolaise Lomé ai été choisie pour accueillir les travaux de cette 55ème session avant de rappeler les grands enjeux que  la protection de l’environnement notamment la préservation des forêts représente aujourd’hui pour l’humanité et les efforts que le gouvernement  Togolais fait en la matière . Ceci à travers différents programmes et programmes de protection et de préservation de l’environnement et la forêt en particulier. « D’ici à 2022, notre déclaration nationale de politique forestière, qui est en grande partie une appropriation togolaise des conventions internationales dans le registre de la protection de l’environnement, et le PND constituent le cadre de planification de notre gouvernance forestière » a indiqué le Premier ministre Komi Selom Klassou.

En effet, le Togo a à ce jour réussi à délimiter et sécuriser 485.583 hectares d’aires protégées. La vision des pouvoirs publics est de parvenir à restaurer d’ici 2030 environ 1 400 000 hectares de paysages forestiers et ceci grâce aux différentes politiques de reboisement mises en place notamment, la journée nationale de l’arbre instaurée depuis depuis 1977 et célébrée le 1er juin de chaque année. Le Togo entend renforcer également les conditions favorables à la protection et à la préservation des forêts et à la promotion de l’économie verte. Une unitive qui cadre avec le contexte, et les objectifs CIBT. Le Togo pense ainsi pouvoir compter  sur l’appui CIBT pour l’atteinte de cet objectif.

Il faut rappeler que CIBT rassemble plus de 80% des forêts tropicales au monde et représente environ 90% du commerce international du bois tropical.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here