Les résultats tant attendus de l’Institut National d’hydrogène(INH) sur la qualité du riz du navire Océan Princess, sont enfin disponibles. Et comme la rédaction d’Afrique-News.Info l’a toujours martelé, la manifestation de la vérité a fini par rejaillir. Le riz de la cargaison est déclaré propre à la consommation humaine et à l’alimentation animale.

En effet, selon les résultats issus des analyses des échantillons du riz de la cargaison du Navire Océan Princess prélevés le 22 janvier dernier par les services phytosanitaires de l’INH, riz qui faisait objet de politiques, il ressort que ce riz, contrairement aux allégations de la Ligue des Consommateurs du Togo(LCT), est propre à la consommation humaine et à l’alimentation animale. Cette conclusion de l’INH-Togo confirme celle du ministère du Commerce de la Guinée datée du 19 Novembre 2018. Ainsi, selon le rapport Nº: 138A186à138A190 du laboratoire de microbiologie alimentaire de l’Institut National d’hygiène en date du 30 janvier 2019 et signé du Dr BADZIKLOU Kossi, chef du Laboratoire, il ressort que « les échantillons prélevés sont de qualité d’hygiène et de sécurité sanitaire satisfaisantes ». D’après l’interprétation du Dr Badziklou Kossi, il indique que « les produits analysés sont propres pour la consommation humaine et pour l’alimentation animale ». Ces résultats et cette conclusion de l’INH qui reconnaissent la bonne qualité de ce riz birman du navire Océan Princess, mettent ainsi fin à l’imbroglio qui a duré seulement un mois mais qui semblait une éternité et qui a failli porter un grand coup au climat des affaires au Togo à cause des tracasseries administratives auxquelles ce navire a été soumis malgré les documents légaux transmis aux autorités togolaises attestant de la bonne qualité de ce riz birman.

Il convient de rappeler que, le Navire Océan Princess qui est en transit au port de Lomé depuis le 03 janvier pour livrer du riz à un client au Burkina-Faso, faisait face à des tracasseries administratives relatives à des allégations sur la qualité de sa cargaison du riz. Ceci, après une alerte de la LCT aux autorités togolaises, qu’elle aurait eu des informations venant de la Guinée qui mettent en doute la qualité du riz birman contenu dans ce navire, Océan Princess.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here