Spread the love

Suite à sa brillante réélection à la tête du Togo, le président français Emmanuel Macron a adressé une lettre de félicitation à son homologue togolais, à Faure Gnassingbé dans une correspondance en date du 25 mars 2020. Il a également saisi cette occasion pour inviter le chef de l’État togolais à participer à une rencontre en juin prochain.

En effet, le chef de l’État Français écrit dans son courrier « A l’occasion de la confirmation par la Cour Constitutionnelle de votre réélection à la présidence de la république, je tenais à vous exprimer tous mes vœux de succès pour l’exercice de votre nouveau mandat  ». Emmanuel Macron dit ainsi souhaiter beaucoup de succès à Faure Gnassingbé dans l’exercice de son nouveau mandat. Le président Français se réjouit du fait que grade au leadership de Faure Gnassingbé, le Togo a pu faire face jusqu’à présent à la menace terroriste qui sévit dans la sous-région et qui pèse sur les pays du Golfe de Guinée.

Par ailleurs  Emmanuel Macron a souhaité de voir des efforts sur le plan des politiques de soutien à la cohésion nationale mais aussi pour la consolidation de la démocratie se poursuivre dans le pays de Faure Gnassingbé. Le Chef de l’État français salue en outre  les progrès accomplis par le Togo en matière de gouvernance économique et de climat des affaires. Il prend pour preuves les performances du Togo dans les derniers classements internationaux.

Enfin, face aux défis de l’urbanisation massive et du changement climatique, qui constituent des effets majeurs de l’heure, le chef de l’État français Emmanuel Macron pense que tous les États doivent partager les bonnes pratiques pour y faire face. A cet effet, il  invite le président Faure à prendre part en juin prochain  à Bordeaux au sommet Afrique-France  qui traitera de la question de l’urbanisme en présence des responsables d’entreprise et de la société civile et ce dans un format renouvelé.

Il convient de rappeler que Faure Gnassingbé arrivé au pouvoir en 2005 à l’issue du décès de l’ancien président Eyadema, a été réélu aux termes de la présidentielle du 22 février dernier avec 70, 78% des suffrages à l’issue d’un scrutin libre et transparent, loin devant Agbéyomé Kodjo arrivé deuxième avec seulement 19% de voix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here