Spread the love

Secteur prioritaire dans le nouveau Plan National de Développement (PND), le gouvernement togolais met tous les moyens en place pour que le secteur minier puisse véritablement jouer ce rôle de premier choix dans la réalisation des objectifs du PND. C’est dans ce cadre que le Ministère des Mines et des Energies et le Ministère de l’Enseignement Supérieur ont procédé ce mardi 16 avril au lancement officiel de deux licences professionnelles : « géologie Minière » et « Chimie Analytique Mines et Environnement » ainsi que la remise des clés du bâtiment du centre d’informations minières de l’Université de Lomé, rénové et du matériel roulant.

Ces deux licences ouvertes depuis le 14 janvier dernier, se situent dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Développement et de Gouvernance Minière (PDGM) à travers son volet appui à l’enseignement supérieur. La cérémonie de lancement officiel de ces licences a été présidée par les Ministres des Mines et des Energies, Marc Ably-Bidamon et son Collègue de l’Enseignement Supérieur Koffi Akpagana. Ils avaient à leurs côtés, le Représentant du Président de l’Université de Lomé, le premier Vice-Président Komlan BATAWILA et le représentant de la représentante du groupe de la Banque Mondiale au Togo.

Dans son discours de circonstance, le Ministre togolais des Mines et des Energies a rappelé la place de choix qu’occupe le secteur miniers dans le nouveau plan national de développement avant d’insister « le secteur minier est un vecteur important du développement du Togo. Il est l’un des composants importants, dotés d’un fort potentiel de croissance, pourvoyeur d’emplois et de richesses. ». L’objectif de la mise en place de ces licences est de palier à la carence en matière de connaissance géologique et minière du Togo. Il s’agit selon le Ministre de disposer d’une ressource humaine en termes d’effectifs et de qualifications « il devient impérieux de former des cadres supérieurs et de techniciens de haut niveau pour le secteur minier en vue d’une intervention efficace dans les domaines spécifiques de prospection, de l’exploitation, de la chimie analytique et de l’environnement » a insisté le patron du département des mines du Togo, Marc Ably-Bidamon.

Selon le représentant de la Banque Mondiale à cette cérémonie, l’appui à la Faculté des sciences de l’Université de Lomé dans le cadre de ce projet est crucial, en ce sens qu’il contribue à la formation d’une nouvelle génération de spécialistes du secteur des mines au Togo.

Il faut dire que ces licences formeront en trois ans, les techniciens géologues pour propulser le secteur minier togolais et constituent une opportunité pour les industries minières du secteur public comme privé d’avoir à disposition du personnel immédiatement employable sur place, des laboratoires pour l’analyse des échantillons des minerais.

Rappelons que le matériel roulant composé d’un bus de 30 places et d’un pick up double cabine et la rénovation du Centre d’informations minières de la faculté des sciences de l’université de Lomé ont coûté 700 Millions de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here