Spread the love

La préfecture de Mô est un des principaux greniers d’igname au Togo. La production annuelle de l’igname dans cette localité est estimée à 180 000 Tonnes/an.

Le nombre de producteurs d’igname est estimé à 10 000 environs avec un rendement moyen estimée à 10T/ha pour toutes les variétés confondues. La variété la plus cultivées et la plus prisée est Laboko. Les autres cultures de la zone sont le manioc, le soja, l’arachide, le riz, le sorgho, le maïs, le haricot, le vouandzou. Le sésame a aussi commencé son apparition dans le paysage agricole de la plaine. La préfecture de Mô est favorable à la production et au développement d’une agriculture diversifiée, grâce à de très bonnes potentialités édaphiques moyennant la mise en œuvre de mesures de protection antiérosives.

L’igname est un tubercule très cultivé au Togo, et notamment dans la plaine de MÖ. C’est un produit très apprécié qui permet de réaliser de nombreux plats, dont l’igname pilée. Les ignames sont en grande partie autoconsommées. Le reste de la production est destiné à la reconduction de la culture, mais surtout à la vente. Les principaux marchés de la zone sont le marché de Djakpanga et le marché de Tindjassi. Les bonnes femmes viennent de Bassar, Sokodé ,Kara voire Lomé pour s’approvisionner dans lesdits marchés de la zone. Le gouvernement travaille sur toutes les filières à haute valeur ajoutée en lien avec l’axe 2 du PND dans ce milieu, lesquelles filières peuvent susciter des entreprises de collecte, de négoce, de transformation, de commercialisation.

Les investissements seront renforcés autour des Zones d’aménagement agricoles planifié (ZAAP) en pleine expansion pour créer un véritable pôle de développement d’activités économiques où il sera incité des opérateurs à s’installer pour créer des usines, et entreprises afin d’offrir des opportunités d’emplois aux jeunes du milieu.

Afrique-News avec cell com Mapah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here