Spread the love

L’ affaire a fait grands bruits dans diverses colonnes de la presse togolaise il y a quelques semaines.

Il s’agit de l’extraction de sable à Dévégo Novissi, un village situé à eniron 15 kilomètres de Lomé, dans le canton de Baguida, la première capitale du Togo. Cette activité menée depuis huit mois dans cette localité par la société Samaria avait été qualifiée d’illégale par nombre de personnes.

On en était là lorsque l’Agence Nationale pour la Gestion de l’Environnement (ANGE) et la Direction nationale des mines ont effectué une visite de terrain sur les lieux après le cris de cœur lancé par les rivains qui disent-ils, sont victimes de cette opération. Cette situation avait mis fin aux activités menées par la société SAMARIA. Les réflexions se sont poursuivies et à l’heure actuelle, les riverains seraient en train de nouer avec une réconciliation. À en croire certaines indiscrétions, l’on tend vers un cahier de charge qui sera soumis dans les prochains jours au Directeur Général de SAMARIA pour faire face aux éventuels dommages que l’activité de dragage aurait causé aux riverains de la localité.

Vivement que les deux protagonistes de cette crise puissent trouver un compromis pour que règne la Paix dans le village.

Installée bientôt un an, SAMARIA extrait du sable par l’arrêté n°078/MEDDPN/CAB/ANGE/DEIE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here