Spread the love

Principal fauteur de troubles en République Centrafricaine,  le général Abdoulaye Miskine, et  plusieurs chefs rebelles centrafricains ont été arrêtés à Ndjaména capitale Tchadienne le mardi 19 novembre.

En effet, c’est lundi soir que l’information de l’arrivée dans la capitale tchadienne du chef du principal groupe rebelle centrafricain a commencé par circuler, le Général Abdoulaye Miskine ainsi que de plusieurs autres chefs rebelles. Seulement ce que beaucoup ne comprenait était le motif de leur arrivée dans la capitale tchadienne. Que sont-ils venus chercher en territoire tchadien ? Ce sont interrogés beaucoup de personnes. Selon nos sources bien informées, le général Aboulaye Miskine et trois autres chefs rebelles centrafricains sont entrés en à Ndjamena à partir de Tissi, ville du sud-est qui borde les frontières du Tchad, du Soudan et de la Centrafrique.

Cette entrée sur le territoire tchadien n’était donc pas attendue. Ils ont donc été interpellés et conduits dans les locaux des services de renseignement. D’après les informations des sources non confirmées, Ndjamena et Bangui seraient depuis mardi  en pleine discussion en vue de l’extradition de ses quatre ressortissants. Une délégation centrafricaine de haut niveau conduite par le ministre centrafricain de la justice est même attendu à Ndjamena pour porter la demande d’extradition du gouvernement centrafricain.

Il convient de rappeler que les groupes rebelles dirigés par ces chefs rebelles sont restés en marge des accords de paix de Khartoum et continuent leurs activités déstabilisation de la RCA. Mais la grande question qui reste de savoir pourquoi ces hommes ont été arrêtés juste  quelques jours après l’interview du chef de l’État tchadien  indiquant que Ndjamena – entend aider son pays à retrouver la stabilité. le général Aboulaye Miskine et ses compagnons d’infortune auraient été lâchés par leurs amis d’hier ? À suivre 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here