Spread the love

Après la pluie c’est le beau temps et dans le cas du Soudan on pourrait dire que après la guerre c’est la paix. Suite aux négociations qui ont abouti à un accord entre civils et militaires, le nom du prochain chef du gouvernement de transition est désormais connu jeudi 15 Août.

Il s’agit de Abdalla Hamdok, choisi hier par les représentants des contestataires. Reste sa confirmation  le mardi 20 août par le Conseil souverain, le nouvel organe de transition mis en place par l’accord de paix de sortie de crise après la chute du président El Béchir, déposé par l’armée. Ce qui avait donné droit à une grave crise entre civils et militaires ayant fait plus de 250 morts dans les rangs des civils lors de violents affrontements contre l’armée.

Ainsi, le choix de l’Alliance pour la liberté et le changement s’est porté sur un haut fonctionnaire international, un économiste chevronné. Abdalla Hamdok occupait jusqu’à l’année dernière le poste de vice-secrétaire de la commission économique pour l’Afrique à l’ONU. C’est à l’unanimité qu’il a été choisi pour diriger le futur gouvernement de transition qui sera composée des civils qui occuperont une place prépondérante avec 18 portefeuilles ministériels contre deux seulement militaires, la Défense et l’Intérieur.

Le dernier mot revient désormais au Conseil souverain de valider le nom de celui qui va diriger la transition. Cet organe sera formé ce dimanche 18 août, au lendemain de la cérémonie de signature de l’accord global fixant les modalités de la transition et le partage du pouvoir entre civils et militaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here