C’est désormais officiel au Soudan, le président Oumar El Béchir après plus de trois mois de contestation est destitué par l’armée qui prend le pouvoir pour deux ans à travers un Conseil de transition.

L’information a été officialisée par le ministre de la Défense  en direct à la révision publique. Cette annonce attendue depuis tôt ce matin, précise aussi que le désormais ex-président qui a dirigé d’une main de fer le pendant pendant 30 ans est arrêté et détenu dans un lieu sûr. Pour le moment, le nom du nouvel homme fort du pays n’est pas encore connu. Des divergences entre l’armée et l’opposition sur le nom de la personne devant diriger le conseil militaire pour les deux prochaines années.

Pour l’heure  des milliers de personnes ont afflué jeudi sur le lieu où se tient depuis le week-end dernier un sit-in de protestation devant le siège du ministère de la Défense dans le centre de la capitale, Khartoum. Dans les différentes grandes villes du pays, l’on note des scène de liesse sur les voies publiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here