Lancé en 2007, le grand prix Mo Ibrahim a rendu lundi 29 octobre son rapport sur l’indice 2018 (IIAG) sur la Bonne Gouvernance en Afrique. Le Togo réalise une nette progression cette année avec 5,2 point de bonds et se hisse dans le top15 des meilleurs pays réformateurs en gouvernance en Afrique.

En effet, selon  le classement rendu public par l’institution, l’Afrique réalise une tendance globalement positive sur le plan de la gouvernance malgré le ralentissement des reformes constaté. Le Togo, classé 30e pays Africain avec 49,1 points, améliore ainsi sa gouvernance de 5,2 points et fait partie du top 15 des pays les plus réformateurs sur la dernière décennie avec des pays comme la Côte d’Ivoire (+12,7 points), du Zimbabwe (+10,8), du Maroc (7,3 points) ainsi que le Rwanda ou encore le Sénégal. Ce résultat selon les autorités togolaises, est le fruit des performances démarrées  depuis 2007 et font suite aux  efforts fournis ces dernières années par le pays dans les secteurs stratégiques notamment les infrastructures économiques, où le Togo est bien noté dans ce rapport, la lutte contre la corruption, les libertés publiques, la modernisation de la justice, l’assainissement des finances publiques, la promotion du secteur privé à travers l’amélioration du climat des affaires, etc.

Il convient de rappeler que le rapport IIAG est un rapport annuel qui évalue l’évolution de la gouvernance des pays les dix dernières années sur le continent. Il se base sur 100 indicateurs regroupés en 4 thématiques: sécurité et état de droit, participation et droits humains, développement économique durable et enfin développement humain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here