Spread the love

Le 07 octobre passé, la Banque Mondiale a rendu public son rapport sur le niveau de la pauvreté dans le monde. Huit «  nouveaux pauvres  » sur 10 se trouveront dans des pays à revenu intermédiaire.

En effet, selon le rapport de la Banque Mondiale sorti le 07 Octobre passé, l’extrême pauvreté mondiale devrait augmenter en 2020 pour la première fois en plus de 20 ans. Cette situation est due à la pandémie COVID-19 et aggravé par les forces des conflits et du changement climatique, qui ralentissaient déjà les progrès de la réduction de la pauvreté. C’est ce qu’a déclaré mercredi la Banque Mondiale. On estime que la pandémie du COVID-19 plongera 88 à 115 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté cette année, le total atteignant jusqu’à 150 millions d’ici 2021, en fonction de la gravité de la contraction économique. Ainsi, l’extrême pauvreté, définie comme le fait de vivre avec moins de 1,90 dollar par jour, affectera probablement entre 9,1% et 9,4% de la population mondiale en 2020, selon le rapport biennal sur la pauvreté et la prospérité partagée . Cela représenterait une régression au taux de 9,2% en 2017. Alors que si la pandémie n’avait pas secoué le globe, le taux de pauvreté devrait chuter à 7,9% en 2020.

«La pandémie et la récession mondiale pourraient faire tomber plus de 1,4% de la population mondiale dans l’extrême pauvreté », a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass . Afin d’inverser ce sérieux recul des progrès du développement et de la réduction de la pauvreté, les pays devront se préparer à une économie différente après le COVID, en permettant au capital, à la main-d’œuvre, aux compétences et à l’innovation de s’installer dans de nouvelles entreprises et de nouveaux secteurs . Le soutien du Groupe de la Banque mondiale – à travers la BIRD, l’IDA, la SFI et la MIGA – aidera les pays en développement à reprendre leur croissance et à répondre aux impacts sanitaires, sociaux et économiques du COVID-19 alors qu’ils œuvrent pour une reprise durable et inclusive.

Le rapport constate également que bon nombre des nouveaux pauvres se trouveront dans des pays qui ont déjà des taux de pauvreté élevés. Un certain nombre de pays à revenu intermédiaire verront un nombre important de personnes glisser sous le seuil de pauvreté extrême. Environ 82% du total se trouveront dans des pays à revenu intermédiaire, estime le rapport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here