La scène s’est produite il y a juste une semaine au Nigéria dans l’Etat d’Ondo. Le jeune cuisinier qui venait juste de reprendre le travail, est accusé d’avoir assassiné son patron mercredi 31 Octobre dernier après que le corps sans vie de ce dernier a été retrouvé à son domicile.

En selon les informations parvenues à notre rédaction, alors que tout était normal dans la maison avant le départ de la femme du chef Ope Bademosi  pour des opérations dans une banque. D’après les déclarations de cette dernière rapportées par une voisine «  elle aurait quitté son mari très tôt ce matin pour effectuer certaines transactions à la banque. Sur le chemin du retour, elle a appelé son mari et n’a pas pu entendre ce qu’il était en train de dire car ses mots étaient à peine cohésifs et marmonnait. Elle a essayé de le rappeler mais il n’a pas décroché son téléphone. En rentrant chez elle, la sécurité était encore endormie et ne pouvait même pas répondre au klaxon de sa voiture jusqu’à ce qu’elle ne descende de sa voiture, pour frapper à la fenêtre de la sécurité. C’est à ce moment-là que la sécurité s’est finalement réveillée pour lui ouvrir le portail. Mais malheureusement, en entrant, elle a retrouvé son mari allongé dans une mare de sang et n’a pas trouvé le cuisinier qui vient de reprendre le travail le dimanche ».  La voisine a pour sa part indiqué que quand  que le volume de la musique à l’intérieur était argumenté au plus haut niveau   « Quand nous sommes entrés, nous avons vu l’homme dans une mare de sang où le volume de la musique a augmenté au plus haut niveau » a-t-elle précisé.

Cependant, d’après les déclarations  jeune cuisinier togolais du nom de Kossi à la police, il ne reconnait pas le meurtre mais, il reconnait qu’à un moment quand il était dans la cuisine qui est le couloir par lequel il faut transiter avant d’aller dans les chambres, quelqu’un lui a frappé par derrière et quand il est tombé, la personne menaçait de lui tuer s’il ne montre pas la chambre de son patron sinon. Il a refusé et à un moment donné, il a constaté qu’un autre du groupe n’était plus présent et un instant après, il est revenu alors que l’autre l’avait maîtrisé par terre et continuait de menacer de lui tuer. Tels sont en filigrane, les déclarations du Togolais à la police.  La communauté togolaise au Nigéria, s’active pour sortir le togolais de cette situation dans un pays où, l’étranger n’a pas généralement raison. Mais déjà, le togolais fait la Une des journaux et est présenté comme l’auteur de l’assassinat du chef  Ope Bademosi tué dans son appartement d’Onikoyi Lane, à Parkview Estate, alors même que les enquêtes ne sont pas encore bouclées.

Pour le moment, il est détenu par la police et les enquêtes se poursuivent. Beaucoup de zones d’ombre persistent dans cette affaire  et beaucoup de personnes pensent que le jeune cuisinier ne serait pas le vrai auteur du crime.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here