Engagé dans une vaste opération de lutte contre la corruption et la mauvaise gestion des biens publics, l’État Nigérian a mis en place une commission anti-corruption dirigée par Okoi Obono-Obla. Par un tweet, la présidence du pays a annoncé mercredi, le limogeage de ce dernier avec effet immédiat.

Désormais ex-patron de la lutte contre la corruption au  Nigeria, lui-même fait face à une mesure d’enquête, suite à la décision du président Buhari de le relever de ses fonctions. Il est visé par une procédure d’enquête pour  la falsification de dossiers et des indélicatesses financières. En effet, selon le tweet de la présidence nigériane, l’homme est soupçonné d’avoir utilisé à son bénéfice des fonds saisis dans le cadre de ses fonctions, ainsi que de falsification de son dossier d’entrée à l’université.

Ainsi, une commission d’enquête gouvernementale a été immédiatement mise en place pour faire la lumière sur ce dossier. S’il est avéré que Okoi Obono-Obla est coupable des faits à lui reprochés,  il répondra devant les juridictions compétentes en la matière. Régulièrement épinglés de corruption, le gouvernement Nigérian mène désormais une lutte sans merci au sein de son administration publique. D’où la création de cette commission anti-corruption.

Rappelons que cette commission a permis de rapatrier plusieurs millions de dollars des comptes d’anciens hauts responsables et dirigeants nigérians depuis l’arrivée au pouvoir du président Buhari.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here