Encore une fois, le mauvais état d’un immeuble ayant conduit à son effondrement a causé la mort d’au moins huit personnes et plusieurs blessés ce mercredi 13 mars à Lagos, capitale du Nigeria.

En effet, le drame a eu lieu dans la capitale Lagos où le bâtiment d’une école de quatre niveaux s’est effondré. Et pourtant l’immeuble avait déjà été identifié et marqué par le gouvernement comme étant en délabrement avancé et qu’il devait  être démoli. Mercredi matin, l’immeuble de quatre étages abritant une école sur deux niveaux s’est effondré à Lagos Island, un quartier populaire de la capitale économique nigériane.
Les secours se sont activés pour tenter de retrouver des survivants au milieu des décombres où de dizaines de personnes se sont retrouvées prises au piège, dont beaucoup d’enfants. Toute l’après-midi, un bulldozer a tenté de dégager les gravats pour faciliter l’accès des secouristes à l’immeuble. Selon le premier bilan « 37 personnes ont été sorties vivantes et huit personnes ont été retrouvées mortes », a annoncé dans la soirée un responsable de l’Agence de gestion des urgences de l’État de Lagos (Sema), Ibrahim Farinloye, dans un communiqué.

Dans un autre communiqué rendu public par la présidence, le président Buhari s’est dit attristé par le drame « C’est triste de perdre des vies précieuses dans un accident, particulièrement quand il s’agit d’enfants (…)Que Dieu accorde à tous affectés par cet accident courage et soutien », lit on dans ce communiqué. Le gouverneur de l’État de Lagos, a dit sa « profonde tristesse » a promis qu’une « enquête approfondie » allait être ouverte pour déterminer les responsabilités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here