Spread the love

À Niamey, capitale du Niger, les Chefs d’Etat des pays membres  de la CEDEAO se donnent rendez-vous ce lundi 7septembre pour le compte le 57em sommet ordinaire de la Communauté économique. Le premier en présentiel depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus. Plusieurs chefs d’État dont Faure Gnassingbé du Togo sont attendus

En effet, à l’invitation du président en exercice de l’organisation, Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, les chefs d’État Ouest africains se retrouvent en présentiel aborderont plusieurs sujets d’importance de l’heure notamment, des sujets de consensus général et la problématique de modification constitutionnelle qui risque de ressurgir les tensions entre d’une part, le président bissau guinéen Umaro Sissoco Embalô et d’autre part, ses homologues de la Guinée et de la Côte d’Ivoire. Croient savoir nos confrères de financialfrique.

En outre, il sera également question pour les chefs d’État de revenir sur la situation au Mali. Il s’agira pour eux de réfléchir sur l’éventualité d’une transition civile et surtout sa durée. La question sécuritaire surtout dans la zone sahélienne et menace la stabilité de beaucoup d’autres, sera fortement début par les chefs d’État notamment dans le cadre de la mise en oeuvre du G5. La mise en oeuvre du projet de la zlecate sera aussi au menue des discussions de Niamey demain.

Rappelons que le président nigérien Mahamadou Issoufou, devra passé le flambeau de la présidence de la CEDEAO au président ghanéen Nana Akufo-Addo, qui devra placer son mandat sous le signe de l’intégration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here