Du 15 au 19 novembre 2018, la localité de Bouznika située à environ 35 km de Rabat, Maroc s’est transformée en véritable capitale des Verts d’Afrique en accueillant d’emblée trois (3) manifestations écologistes de taille regroupant près de 400 délégués venus de l’Algérie, de la Tunisie, du Mozambique, de l’Ouganda, du Mali, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger, de la France, de la Hollande et du Maroc.

Au niveau régional, les femmes et les jeunes Verts de la fédération des partis Verts d’Afrique du Nord étaient les premiers en conclave autour d’une formation de renforcement des capacités, axée sur les processus électoraux dans les pays de la région. « Élaboration d’une campagne électorale » était le thème central sur lequel le formateur M.Zine-Eddine MJATI membre d’Europe Ecologie les Verts s’était appesanti.

Après avoir défini « une campagne électorale » en faisant appel à l’expérience personnelle des participants, M. MJATI et ceux-ci ont longuement échangé sur les différents points de sa communication allant des objectifs à atteindre au bilan de la campagne, un exercice édifiant pour les femmes et les jeunes verts présents avec déjà une expérience enrichissante en la matière. Fer de lance des partis Verts, les femmes et les jeunes présents à cette session de formations sont sortis bien outillés pour faire face aux prochaines échéances électorales dans leurs pays respectifs.

Au niveau national, le premier congrès du parti de la Gauche Verte Marocaine a constitué la seconde activité d’importance qui a regroupé environ 350 délégués venus de toutes les régions du Maroc. Ce congrès placé sous le thème-slogan : « Réconciliation territoriale et équité sociale pour une paix durable au Maroc » a été une réussite totale au regard des résultats obtenus.

Ainsi, les congressistes ont travaillé d’arrache-pied, durant deux jours au terme desquels ils ont renouvelé le Bureau Politique du parti qui compte désormais, 13 femmes et 12 hommes et changé le nom du parti qui s’appelle désormais : le parti Vert du Maroc. Une véritable révolution démocratique.

La troisième activité fut la réunion du Comité Exécutif de la Fédération des Verts d’Afrique. Tenue les 17, 18 et 19 novembre 2018, cette réunion qui est la première réunion face à face du Comité depuis sa mise en place en mai 2018 fait entrer BOUZNIKA de plain-pied dans l’histoire des Verts d’Afrique. En raison de l’importance des décisions et résolutions prises, l’on pourrait désormais parler d’un avant et d’un après BOUZNIKA dans l’histoire des Verts d’Afrique.

A cette occasion le comité a passé au peigne fin les dernières rencontres importantes notamment avec les partenaires financiers et les Verts mondiaux. Les décisions et résolutions prises sont principalement de nature à donner plus de visibilité à la fédération, à développer ses activités, à renforcer son image, à accroitre ses relations avec les partenaires, et à se tailler une place au sein du Global Greens.

En marge des travaux, le Parti de la Gauche Verte Marocaine a décerné des témoignages de reconnaissance à des personnalités marocaines et étrangères telles le Président Ram OUEDRAOGO pour leurs actions en faveur de la préservation de l’environnement.

Enfin, les différentes délégations ont eu l’opportunité de rencontrer des personnalités de la société civile marocaine œuvrant dans le domaine de l’environnement et visité le MASEN, Agence marocaine pour l’énergie durable.

De notre envoyé spécial à Bouznika
Adam LAMIDO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here