Il ne serait pas trop exagéré de comparer nos politiciens à des girouettes. Ils prennent la direction du vent, si une réaction ne leur est pas opposée. Pour preuve, Abdoulaye Baldé vient de rejoindre le camp présidentiel, pour soutenir la candidature du président Sall.

Me Madické Niang s’est découvert à la plupart des Sénégalais quand, en 2000, l’opposant Me Abdoulaye Wade, qu’il soutenait financièrement, est devenu président de la République.

Aujourd’hui, il lui tourne le dos pour s’engager dans le combat en lançant son mouvement. En réalité, il connaît tout le dossier de karim Wade ; il est la seule personne pour dire aux sénégalais le deal existant entre karim Wade et Macky Sall. Interpellé par l’opposition sénégalaise, le dimanche dernier à l’Assemblée nationale, le ministre de l’intérieur Aly Ngouille Ndiaye avait dit aux députés de poser la question à Me Madické Niang. Concernant le cas Abdoulaye Baldé son ascension rappelle d’un ancien flic ; parce qu’il fut un commissaire de police.

Maintenant que Me Abdoulaye Wade, qui les avait élevés au sommet, a perdu le pouvoir, ils l’ont tous lâché. Mais, l’actuel président, natif du Sine, où serpente un bras de mer, se laissera-t-il capturé ?

Par Alfred Ndiaye, pour afrique-news.info 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here