Spread the love

Après la grande manifestation du 05 juin dernier, le Mali fait face ce vendredi 10 juillet. La tension est montée d’un cran cette fin de soirée alors que beaucoup de maliens notamment balakois ont massivement répondu à l’appel du M5 a manifester et à demander le départ du président IBK.

En effet, tout est allé très vite cette fin de soirée quand la manifestation du M5 a vite dégénéré suite à un discours ferme de certains leaders du mouvement qui ont formellement demandé aux manifestants d’investir la maison de la télévision nationales et l’Assemblée  nationale. Aussitôt, plusieurs manifestants ont pris d’assaut la cours de la radiotevision du Mali ORTM. Laquelle a dans la foulée, interrompu brièvement ses antennes avant de reprendre quelques temps après.

Dans le même temps, une partie des manifestants s’est dirigée vers l’Assemblée nationale. Une fumée noire s’est élevée dans le ciel aux alentours se l’Assemblée nationale. Des sources non confirmée parlent d’une partie de l’immeuble de l’Assemblée nationale serait incendiée. Plusieurs rues de la capitale autour de l’Assemblée nationale sont bloquées par des jeunes déterminés. Sur place, des pancartes et des banderoles réclamaient « IBK dégage » ou encore « Nous voulons le changement ». Le premier bilan de cette manifestation fait état d’au moins un mort et plusieurs blessés. Les manifestants bloquent également l’accès à l’aéroport.

Pour rappel, le mercredi, le chef de l’État, IBK a dans un discours télévisé, annoncé différentes réformes politiques pour tenter de désamorcer la  crise. Il s’agit de dissolution de l’Assemblée nationale, et la formation d’un gouvernement d’union nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here