Spread the love

Malgré l’État d’urgence prolongé dans le pays, le Mali continue de faire face à des attaques terroristes perpétrées par les rebelles jihadistes, surtout dans le nord du pays. Une attaque contre les troupes onusiennes de Minusma,  a été la cible de deux attaques samedi 27 octobre.

En effet, à Konna, dans la région de Mopti au centre du pays, un contingent des Casques bleus togolais en mission au Mali, a été victime d’une attaque à explosif improvisé. Le bilan selon les sources onusiennes, fait état de trois soldats blessés dont un grièvement. Toujours dans la journée de ce samedi, une autre attaque dans le nord du pays, a fait deux morts et cinq blessés dans les rangs du contingent burkinabè. Il convient  de dire que le Togo est le premier pays à déployer les troupes au Mali pour stopper l’avancée des rebelles jihadistes vers la capitale Bamako. Depuis 2013, le Togo a déployé plusieurs centaines de militaires et policiers dans le pays dans le cadre de la MINUSMA, plusieurs parmi eux ont malheureusement trouvé la mort au cours de leur mission.

Dans un communiqué, le secrétaire général de l’ONU a adressé ses sincères condoléances et sa sympathie aux familles des victimes et au gouvernement du Togo et souhaité un prompt rétablissement aux Casques bleus blessés » dans ces deux attaques. Pour rappelle, la Minusma depuis 2013 a déployé environ 12.500 militaires et policiers.

Rappelons que le Togo a déployé plusieurs centaines de militaires, policiers et gendarmes dans le cadre des missions onusiennes dans plusieurs pays du monde et font preuve d’une efficacité remarquable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here