Lazarus Chakwera
Spread the love

Au Malawi, suite à l’annulation de la présidentielle de mai 2019 alors que le président sortant Peter Mutharika avait été donné vainqueur, le pays était Aux urnes mardi dernier pour départager l’opposant Lazarus Chakwera et le président sortant.

En effet, selon les résultats proclamés ce samedi par la Commission électorale, le chef de l’opposition malawite Lazarus Chakwera a remporté le scrutin présidentiel avec 58,75% des suffrages exprimés. « La Commission déclare que Lazarus Chakwera, qui a obtenu 58,75% des suffrages, a atteint la majorité requise et est élu président du Malawi », a déclaré le président de la commission électorale, Chifundo Kachale.

De son côté, le président sortant Peter Mutarika avait plutôt contesté les résultats en évoquant des irrégularités dans le scrutin et son parti exigé une nouvelle élection. «Nous pensons que la plupart des résultats envoyés à la MEC ne sont pas le reflet de la volonté du peuple », a déclaré le chef de l’État sortant, qualifiant le vote de mardi de « pire de l’histoire » du pays.

Dans cette condition, l’on semble se retrouver dans les mêmes conditions qu’en 2019 sauf que cette fois-ci, c’est le président sortant Peter Mutharika qui se trouve à dénoncer des irrégularités. Car faut-il le rappeler, en mai 2019, la MEC avait proclamé la victoire de Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014, avec 38,57% des suffrages contre 35,41% à Lazarus Chakwera avant que sur saisine  de l’opposition, la Cour constitutionnelle n’invalide en février dernier les résultats pour cause « d’irrégularités généralisées et systématiques » et ordonné la tenue d’un nouveau scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here