Afrique News
Artisanat
Spread the love

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan National de Développement (PND) lancé en mars 2018, l’État togolais prévoit la mise en place des conditions pour la création de 4200 entreprises artisanales d’ici 2022. Comment y parvenir ?

En effet, beaucoup de pistes sont exploitables. Tout de même, elles seraient contre-productives si les artisans ne sont pas suffisamment outillés. Pour qu’ils le soient, ces derniers doivent être soutenus par les encadreurs qui eux aussi, ont besoin d’être formés. C’est l’objectif qui sous-tend le Projet de formation des responsables des instances d’encadrement de l’artisanat. Le Togo veut développer l’artisanat, en faire un pôle attractif et créateur d’emplois. C’est pourquoi les gouvernants misent sur la formation des responsables des instances d’encadrement du secteur. Le projet va former 616 responsables des structures artisanales dont 481 chambres de métiers et 135 centres de ressources artisanales.

Dans un premier temps, cet apprentissage permettra aux acteurs formés de maîtriser le contenu des manuels de procédures de leurs structures. Aussi, les responsables du secteur vont mieux connaître et s’approprier leurs différents rôles, les missions de leurs organisations ainsi que les rapports de travail et de collaboration entre les chambres de métiers, la tutelle des chambres de métiers et les autres administrations publiques.

A terme, le projet va professionnaliser le métier et créera plus d’emplois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here