Spread the love

Le Togo, classé 25è sur 54 pays, dans le classement de la fondation Mo Ibrahim sur la bonne gouvernance, a fait de très grands progrès pendant que dans l’ensemble, sur les dix dernières années, les progrès en matière de la bonne gouvernance ont régressé.

En effet, selon les résultats de l’indice de la Fondation Mo Ibrahim publiés lundi, le Togo a réalisé d’importants progrès en matière de développement humain notamment sur le plan  de la santé, l’éducation, la protection sociale, le cadre de vie ainsi que sur le plan de la perception du bien-être par les populations. L’indice indique en outre  que le Togo a également fait des progrès au niveau des opportunités économiques, surtout en faveur des jeunes. Selon le rapport de l’indice Mo Ibrahim, les gouvernements africains n’ont pas véritablement répondu aux attentes de leurs concitoyens.

Ainsi, ces progrès réalisés par le pays de Faure Gnassingbé, permettent au Togo de se classer parmi les huit pays ayant réussi une bonne  progression dans chacune des quatre grandes catégories sur lesquelles la Fondation évalue les pays. Il s’agit notamment de la sécurité et l’État de droit, la participation et droits de l’Homme, les opportunités économiques durables et développement humain. Les autres pays ayant connu aussi une bonne progression sont l’Angola, le Tchad, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, Madagascar, les Seychelles, et le Soudan. Les pays comme la Gambie (16ème), la Côte d’Ivoire (18ème) et le Zimbabwe (33ème), font office des meilleures progressions de la décennie.

Il convient de rappeler que l’indice Mo Ibrahim de la gouvernance africaine (IIAG) est un outil par lequel chaque années, les performances de gouvernance des 54 pays africains sont évaluées. Ce mécanisme mis en place en 2005, est une initiative de l’homme d’affaire soudanais Mo Ibrahim.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here