Spread the love
C’est incontestablement dans la division que l’opposition guinéenne participe à la présidentielle du 18 octobre prochain face au président Alpha Condé, 84 ans, candidat à un troisième mandat à la tête du pays.
En effet, le Front national de défense de la Constitution (FNDC) vient de réagir à la décision de certains partis politiques de participer à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain. Dans une déclaration, son coordinateur national Abdourahmane Sano estime que «de cette décision, découle naturellement leur retrait volontaire du mouvement ».

Ce lundi, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, première force d’opposition, avait déposé son dossier de candidature à la Cour constitutionnelle, une décision controversée qui entérine une scission au sein de la coalition opposée au troisième mandat du président Alpha Condé.

Par ailleurs, la Cour constitutionnelle vient de valider 12 candidatures pour la présidentielle, dont celle du président Alpha Condé.

Source: rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here