Spread the love

Le monde de la musique africaine et guinéenne pleur une icône. Mory Kanté, auteur de la célèbre chanson « Yèkè Yèkè », n’est plus de ce monde. Il est décédé d’une longue maladie ce vendredi 22 mai à l’âge de 70 ans dans un hôpital de Conakry , selon une source familiale.

En effet, surnommé le « griot électrique », l’homme aura contribuer à  populariser la musique africaine et guinéenne à travers le monde à travers son célèbre tube « yéké Yéké». Sorti en 1987 sur l’album « Akwaba Beach » qui a fait danser la planète entière. Il a fait l’objet d’innombrables remixes à travers le monde.

Issu d’une grande famille de griot guinéenne et malienne, Mory Kanté avait été formé dès son plus jeune âge à être un djali et à conter en musique les épopées sans fin des familles. En 1960, il vit à Bamako et reçoit les influences de la rumba zairoise, de la salsa cubaine mais aussi de la pop rock anglo-saxonne. Il joue du balaphon, de la guitare et de la kora.

« Je viens d’apprendre avec consternation le rappel à Dieu de mon frère aîné de référence Maître Mory Kanté. Je ressens un énorme vide aujourd’hui avec le départ de ce baobab de la Culture Africaine. Repose en paix », a réagi Youssou Ndour, ce vendredi, après l’annonce de la disparition de Mory Kanté.

http://Mory Kanté – Yé ké yé ké TV live from the 80s (remastered VHS) https://youtu.be/hdeoNf62A6s via @YouTube

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here