Spread the love

Un mandat d’arrêt international a été émis contre un cadre du parti au pouvoir au Gabon, recherché pour une affaire de proxénétisme et de viol sur mineure, a affirmé le procureur de la République de Libreville Olivier N’Zahou à l’AFP vendredi.

Alexis Ndouna, cadre du Parti Démocratique Gabonais (PDG), le parti du président Ali Bongo Ondimba, est soupçonné d’avoir “soumis à des rapports sexuels” une collégienne âgée de 14 ans, détaille le quotidien gabonais proche du gouvernement L’Union.

M. Ndouna, également homme d’affaires, est aussi recherché pour sa participation à un réseau de proxénétisme.

Plusieurs enregistrements audio et vidéo ont circulé cette dernière année sur les réseaux sociaux donnant la parole à des collégiennes affirmant que “des camarades à peine plus âgés et des parents” leur proposaient “de vendre leur virginité à des prédateurs sexuels, en échange de fortes sommes d’argent et d’iPhone”, selon le quotidien.

La justice gabonaise a inculpé au moins trois personnes dans cette affaire, rapporte l’Union, et lancé deux mandats d’arrêt internationaux, dont un contre M. Ndouna, en fuite.

Afrique-News avec africanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here