L’édition 2019 des luttes culturelles en pays kabyè a été officiellement lancée samedi par le chef de l’État Faure Gnassingbé samedi dans une liesse population. Occasion pour les jeunes « Evalou » de se distinguer par leur force, leur endurance et l’élégance de leur danse.

C’est le terrain de l’école primaire publique de Pya Kagnalada qui a servi de cadre pour le lancement officiel de ce festival culturel et traditionnel de lutte qui met en jeu les jeunes adolescents qui passent à l’âge adulte. Ce qui lui confèrent un statut social, des droits et des obligations dans la société chez le peuple kabyè.

Samedi, la confrontation a opposé les lutteurs de la coalition Pya-Haut à Paya-Bas. A l’arrivée, chez les Evalaa Pya-Bas s’est imposé avec 27 victoires contre 16 tandis que chez les jeunes (ahozaa), Paya-Haut s’impose avec 16 victoires contre 14. De nombreuses compétitions ont lieu tous les jours dans les villages avec la grande finale prévue dans une semaine.

Il convient de rappeler que le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé reste très rattaché à la culture traditionnelle togolaise en générale et ses racines culturelles du peuple Kabyè.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here