La 5eme journée des éliminatoires de la CAN total Cameroun 2019 disputée ce week-end sur l’ensemble du continent africain a vu la chance des Éperviers du Togo s’envoler complètement après leur lourde défaite contre les Fennecs d’Algérie à Lomé un but contre quatre. Ceci malgré le retour de Emmanuel Adebayor qualifié par certains comme un grand renfort mais qui, en  réalité n’est rien d’autre qu’un retour de malheur pour les Éperviers du Togo.

Certains parleront de superstition mais en réalité chaque chose a un sens en Afrique. Et une moindre incartade se paye cache. Qu’a-t-on fait avant le retour de Emmanuel Adebayor pour jouer ce match sur la même pour sur laquelle il avait refusé de jouer? Rien, sauf erreur de notre part. Or, en Afrique et au Togo, dans de pareilles situations, la personne doit présenter ses excuses et des cérémonies pour prières faites pour chasser le malheur qui pourrait en découler. En effet, lors de la double confrontation contre les scorpions de Gambie en aller et retour, le très grand et emblématique capitaine en octobre dernier, l’emblématique attaquant des Éperviers du Togo, Emmanuel Adébayor pour justifier son refus de venir jouer avait  prétexté que la pelouse du stade omnisport de Lomé était en mauvais état et qu’il ne pouvait pas jouer sur cette pelouse. S’il est vraie que ce qu’il dit est bien vrai dans la mesure où environ 100 millions auraient été débloqués par l’État togolais pour refaire cette pelouse et que rien n’a été fait, on était tout de même surpris que le capitaine des Éperviers n’avait pas effectué le déplacement de Banjul lors du match retour contre les scorpions de la Gambie. Voulait-il qu’on délocalisé ce match aussi? Cependant, les autres joueurs avaient tout donné malgré cette absence et les Éperviers ont réussi à enregistrer 4 points sur 6 possibles c’est-à-dire un nul à Lomé et une victoire en Gambie. Une performance qui a permis aux Éperviers du Togo de se relancer dans la course pour une possible qualification pour la CAN 2019.

Malheureusement, c’est cette relance dans la course à la qualification durement obtenu par les joueurs qui ont été abandonnés par leur capitaine, a motivé le retour de Emmanuel Adebayor qui, en réalité avait utilisé l’argument du mauvais état de la pelouse du stade omnisport de Lomé pour cacher une chose, la peur de participer à l’élimination des Éperviers par la Gambie qui venait de tenir en échec l’Algérie. Ce retour de Emmanuel Adebayor, n’est malheureusement que celui du malheur des éperviers. Car rien ne justifie ce retour surtout l’État de la pelouse reste le même et qu’il n’a pas présenté ses excuses aux togolais ni aucune cérémonie d’expiation n’ai été faite pour chasser la malédiction née de ce refus.

Aujourd’hui, le retour de Adebayor n’aura rien apporté au Togo bien qu’il était considéré comme un grand renfort pour les Éperviers si ce n’est une lourde défaite de O1-04 synonyme d’une très probable élimination du Togo pour la phase finale de la CAN 2019 au Cameroun. Il convient de rappeler que l’international capitaine des Éperviers du Togo n’a plus inscrit le moindre but en match officiel pour les Éperviers du Togo il y a de cela 3 ans, soit depuis 2015. Et on saurais comprendre que malgré la performance à la limite du nul de Adebayor ce dimanche, Claude Leroy ait mis tout le temps avant de le remplacer? Or des jeunes joueurs qui ont montré de quoi ils sont capables lors de la double confrontation contre la Gambie et qui sont aussi performant dans leurs clubs alors que Adebayor n’a plus joué avec son club depuis les quatre dernières journées du championnat turc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here