Il ne fait plus l’ombre d’un doute que la mort et les obsèques du Roi du coupé-décalé auront été de mémoires les plus médiatisées du monde. Cependant, sa mort aura aussi permis de savoir les vrais ennemis du chef de la Joro-gang

En effet, alors que l’État ivoirien a mis les moyens les plus énormes jamais mobilisés pour les funérailles en Côte-d’Ivoire pour rendre un dernier hommage à celui qui, pourtant n’a jamais fait l’unanimité dans l’opinion, les supposés fans et disciplines de DJ Arafat communément appelés les « chinois»  ont par leur comportement montré aux yeux du monde qu’ils étaient les pires ennemis du roi du coupé-décalé.

Car, en profanant la tombe de leur idole ou mieux maître, ils ont tout simplement montré leur réelle intention qui est qu’ils n’aiment véritablement celui qu’ils semble faire croire qu’ils aiment. Ainsi, il n’est pas un secret pour personne qu’en Afrique et plus qu’ailleurs, on ne profane jamais  la tombe d’une bonne personne mais celle des mauvaises personnes afin que celle-ci ne se réincarnent plus. Ouvrir le lien ci-dessus pour voir la vidéo

https://youtu.be/IlFVHX_wdko

En profanant donc la tombe de leur idole, les « chinois » au salie la mémoire de DJ Arafat et semblent dire  qu’il n’était pas une bonne personne. D’ailleurs, les paroles prononcée en découvrant le cadavre de leur gourou dans son cercueil en disent long. Aucun sentiment de douleur ni de détresse ne s’est dégagé sur leur visage ni dans leur comportement comme le confirme cette vidéo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here