Spread the love

Il n’est plus un secret pour personne que l’un des premiers pays producteurs du pétrole au monde, le Venezuela, est en pénurie de pétrole depuis bientôt deux mois. Pour lui venir en aide, l’Iran a dépêché cinq de ses pétroliers pour ravitailler le pays en fuel. 

En effet, les cinq pétroliers iraniens sont attendus ce week-end au Venezuela pour livrer du fuel suite à la pénurie dont le pays fait face le pays de Nicolas Maduro depiis deux mois. L’Iran et le Venezuela appellent les États-Unis, qui ont une flotte dans les Caraïbes à ne pas entraver la livraison. Cette livraison est très bien accueillie par le président Vénézuélien, Nicolas Maduro qui attribue cette pénurie aux sanctions américaines qui compliquent l’achat d’essence à l’étranger. « Nous sommes prêts à tout et à tout moment » averti Nicolas Maduro. Son ministre de la Défense, Vladimir Padrino Lopez, a assuré que les tankers iraniens seraient escortés par l’armée dès leur entrée dans les eaux vénézuéliennes. L’Iran a de son côté averti que Washington serait responsable des «  conséquences » qu’entraînerait un éventuel blocage

Du côté des États-Unis, l’on voit d’un très mauvais œil  ce rapprochement entre l’Iran et Venezuela, deux pays visés par des sanctions américaines. Le président autoproclamé et leader de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaidó, a aussi dénoncé cette livraison payée selon lui avec de l’or extrait illégalement des mines au Sud du Venezuela.

A Caracas, l’on craint une escalade avec un possible blocage des pétroliers iraniens  car les États-Unis disposent d’une importante flotte militaire au large des côtes vénézuéliennes dans le cadre d’une  opération anti-drogue dans les Caraïbes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here