Spread the love

Alors que tous les regards étaient tournés vers la CPI depuis vendredi pour voir le sort que la procureure allait réserver à la décision d’acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, c’est finalement ce lundi après-midi que Fatou Bensouda vient de rabattre les cartes pour la présidentielle de 2020 en décidant de faire appel de l’acquittement des deux hommes.

En effet,  la procureure de la CPI, Fatou Bensouda malgré les difficultés qu’elle éprouve dans ce dossier, n’est pas prête de lâcher Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Elle vient de faire appel de la décision du 1er  février dernier qui acquitte les deux hommes politique de Cote d’Ivoire pour insuffisance de preuves sur leur responsabilité dans les chefs d’accusations retenus contre eux dans la crise poste électorale de 2010.
Pour Fatou Bensouda, les juges ont commis un certain nombre d’erreurs  de droit dans leur décision d’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en février dernier.
Désormais, avec cet appel, la procédure devient très longue et la chance de voire les deux figures importantes de la vie politique ivoirienne revenir au pays avant la présidentielle de 2020 est presque nulle. Or leur présence en Côte d’Ivoire avant la tenue de la présidentielle de novembre 2020 pourrait changer beaucoup de donnes. En effet, avec cet appel, la procureure Fatou Bensouda a jusqu’en décembre prochain pour déposer son mémoire d’appel. Et les avocats de la défense devraient attendre janvier pour avoir accès à ce mémoire et préparer leur arguments et réponse au mémoire de Bensouda avant que la chambre d’Appel ne convoque les audiences pour délibérer sur les questions évoquées par le bureau du procureur. Ce qui ne permettra pas à Blé Goudé et Laurent Gbagbo de revenir de sitôt au pays pour préparer la présidentielle de novembre 2020.
Fatou Bensouda vient ainsi par cet appel de rabattre les cartes pour la présidentielle de novembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here