Spread the love

L’épidémie prend lentement et sûrement de la vitesse sur un continent dont la fiabilité des statistiques est sérieusement interrogée. Comme le soulignait le 12 juin dernier Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique, s’il a fallu 98 jours pour atteindre la barre des 100 000 cas sur le continent africain, seuls 18 ont été nécessaires pour franchir celle des 200 000. À l’heure où nous écrivons ces lignes, 828 214 cas et 17 509 décès y ont été détectés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here