Doucement l’étau se resserre autour des pro-Ouattara après que les pro-Gbagbo aient subi les affres de la CPI même si le dossier de Simone Gbagbo récemment transmis à la cour n’est pas encore tranché avec l’opposition des dirigeants ivoiriens, Bensouda, la procureur de la CPC évoque des poursuites éventuelles contre des pro-Ouattara.

En effet, selon nos informations, Fatou Bensouda, aurait transféré plusieurs dossiers relatifs à la Côte d’Ivoire à la chambre de première instance de la cour. Sans révélé tous les noms des personnes concernées dans les dossiers, Fatou Bensouda, la procureure indique que des personnalités pro-Ouattara pourraient être aussi inquiétées par des poursuites. D’après nos confrères du  site Afrique sur 7, « Mme Bensouda dit être en train de rassembler des éléments pour engager des poursuites » contre des pro-Ouattara. Le site indique aussi « qu’il pourrait s’agir des anciens chefs de guerre proches du président ivoirien qui avaient déjà été cités dans plusieurs rapports d’ONG comme auteurs de graves exactions, notamment à l’ouest de la Côte d’Ivoire ».

Ces révélations de l’ancienne ministre de la justice de la Gambie relancent ainsi  le débat sur le caractère unidirectionnel des poursuites dans le cadre de la crise post-électorale en Côte d’Ivoire. Car au cas où cette procédure visant les pro-Ouattara aboutirait à renvoyer des proches du proches du président ivoirien devant la justice internationale, elle mettrait ainsi fin aux accusations de certains personnes qui parlaient de « justice des vainqueurs ». Mais, l’on n’est très loin de l’aboutissement de cette procédure car le président Ouattara avait déclaré qu’il n’enverrait plus d’ivoirien à la CPI.

On attend donc de voir ce qu’il en sera avec cette nouvelle tentative de Fatou Bensouda dont l’image est déjà suffisamment écornée par l’insuffisance de preuves contre Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here