Spread the love

Dans le souci de répondre à la problématique de la commande de semences notamment sur le plan de la prévision devenue un grand souci pour les entreprises semencières surtension en Afrique de l’ouest, l’association CORAF, grâce au soutien financier de l’agence américaine de développement, a mis en place un outil de prévision de commandes de semences. La présentation et le lancement officiels de cet outil a eu lieu mardi 27 Octobre au cours d’une cérémonie virtuelle.

En effet, il s’agit d’un nouvel outil qui s’adapte au progrès de l’heure. L’outil est donc un système en ligne destiné à améliorer la livraison de semences en Afrique de l’Ouest. Ainsi, la mise en place de cet outil qui devrait améliorer considérablement la livraison des semences, se situe dans le cadre du PAIRED. D’après Dr Abdulai Jalloh, Directeur de la Recherche et de l’Innovation du CORAF « Les systèmes de livraison de semences sont actuellement sous-développés en Afrique de l’Ouest, limitant ainsi l’accès indispensable des petits agriculteurs aux variétés améliorées », a-t-il indiqué. Cet Outil de prévision de la demande de semences est un instrument pratique qui sera utilisé pour faire des projections sur les potentielles et réelles demandes de semences. Et ceci, afin de soutenir à la fois le secteur public des semences et les entreprises semencières privées.

Plus spécifiquement, il s’agit d’une feuille de calcul Excel qui fonctionne sur la base d’une série d’hypothèses de départ, telles que la superficie potentielle à utiliser pour la production de semences, le taux de semis et le rendement en semences. Ce qui va aider les producteurs à mieux  planifier l’effort de production de semences grâce à un processus de projections de la demande et à l’examen des niveaux de performance passés et présents, combinés à l’évaluation des produits disponibles et des marchés actuels, indique un communiqué de presse de la cellule de communication de CORAF. L’outil de planification des demandes de semences mis en place par CORAF permettra de relever plusieurs défis notamment la préparation de plans d’affaires ; le développement de la stratégie de promotion des ventes ; la prise des dispositions financières ; l’organisation de stocks et le transport ; les quantités d’intrants à acheter. Selon les experts, ces outils peuvent changer la donne, vu la pénétration d’Internet et l’utilisation de la téléphonie mobile relativement élevées en Afrique de l’Ouest et du Centre. « Les outils numériques pour l’agriculture tels que l’Outil de prévision des semences, permettent la démocratisation des données et des résultats de recherche pertinents pour les agriculteurs, en utilisant la magie d’Internet », explique le Dr Yacouba Diallo, expert en intrants agricoles au CORAF.

Rappelons que CORAF et ses partenaires déploient actuellement les outils suivants : FeSeRWAM; Market for Agriculture Technologies and Innovations (MITA); Agripreneur TV; WASIX (en développement).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here