Spread the love

« C’est une grande perte, c’était un grand frère, père de la musique africaine moderne. C’est une énorme perte pour l’humanité et pour l’Afrique ». Ce sont les mots du musicien sénégalais, après la mort de l’artiste camerounais Manu Dibango, décédé hier, suite au virus coranavirus.

 « Soul Makossa m’a fait aimer la musique. Je me souviens de notre première rencontre à Abdijan. Il m’a parlé d’un des mes albums qu’il venait d’écouter et ça m »a beaucoup touché. J’ai suivi son chemin et j’ai eu sa bénédiction. C’est un des précurseurs de la World Music. A Dieu grand frère, mes condoléances à sa famille et au Cameroun » explique Youssou Ndour. De son côté, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Pape Diop, par ailleurs président du parti Bokk Guis Guis estime que tous les sénégalais ont l’obligation de soutenir les actions du gouvernements et du Président de la république dans le combat contre le Covid-19.

Il plaide également pour le vote unanime de la loi d’habilitation par les députés à l’assemblée nationale . Tous les deux ont fait ses déclarations au palais de la République, à la suite de l’audience que le président Macky Sall a accordé à l’opposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here